Le magasin

le magasin vous accueille tous les jours de 9h00 à 12h30 et de 14h30 à 19h00
Le panier est vide

Les paysans

Éleveurs par passion

Les hommes et les femmes qui ont choisi de vivre de ce métier le font avec enthousiasme et profondeur. C'est un choix de vie, de travail, d'engagement.

Le métier d'éleveur est rythmé par les saisons mais aussi journellement par les tâches répétitives comme la traite et les soins aux animaux. L'éleveur vit dans la nature, avec le vivant. Les techniques ont évolué, les réglementations sont apparues mais ce vieux métier, si particulier, attire encore des jeunes, pour l'amour de leurs animaux et de leur territoire.

 


 

En Chartreuse, les éleveurs valorisent l'herbe par le pâturage et par la conservation en foin (l'ensilage y est interdit). C'est pourquoi, dès le printemps vous verrez les troupeaux en pâturage et de nombreux chantiers de fenaison. Pour obtenir des fourrages de qualité, les éleveurs utilisent le séchage en grange. Cette technique permet de préserver les parties les plus intéressantes du fourrage, de réduire les temps de séchage au sol, et ainsi de passer entre les gouttes de pluie...

 


 

La pousse de l'herbe est très rapide et elle peut très vite devenir "trop mûre". Le travail des éleveurs est de l'exploiter au bon moment... Une des chances en montagne, est d'avoir une pousse étalée dans le temps, du fait de l'altitude ou de l'orientation des parcelles, celles du sud étant plus précoces que celles du nord.


Pour ces prairies, les agriculteurs emploient des engrais "organiques", le fumier des animaux, et en quantité limitée.

Ces pratiques extensives permettent de garder une belle diversité de fleurs dans les prairies, parfois jusqu'à trente espèces différentes.. Sous forme de pâturage ou sous forme de foin, ce sera la base de la nourriture des vaches laitières qui donneront un lait plein d'arômes différents.

 

Les paysages ouverts et diversifiés sont aussi le résultat de ces pratiques. Maintenir de l'agriculture en montagne est aussi synonyme de garder une variété de paysages entre les prés fauchés, les pâtures et la forêt. Pour l'agriculteur, cela signifie entretenir les lisières, faucher les « refus », et limiter les risques d'enfrichement par une bonne gestion du pâturage.

 

Maintenir l'agriculture et de l'élevage

Des races de vaches adaptées aux terrains pentus !

L'utilisation de races rustiques de vaches laitières permet de valoriser ces zones difficiles. A la Coopérative, seules trois races sont autorisées : Tarentaise, Abondance et Montbéliarde.

Et en plus, elles sont belles !!!

Alcools Fromages Épicerie