Le magasin

le magasin vous accueille tous les jours de 9h00 à 12h30 et de 14h30 à 19h00
Le panier est vide

Patrimoine culturel

La Chartreuse possède un riche patrimoine culturel qui participe à son offre touristique. En voici un échantillon que vous pourrez découvrir dans la Vallée des Entremonts.

 

De la préhistoire...

 

Changements climatiques et augmentation de la population humaine seraient à l'origine de la disparition de l'Ours des Cavernes

 

 Il y a plus de 20.000 ans, la grotte que l'on connaît aujourd'hui à Entremont-le-Vieux sous le nom de "Balme à Collomb", accueillait, pendant les longs mois d'hiver qu'ils occupaient à dormir, une espèce d'ours bien particulière, les ours des cavernes...

A voir absolument : Le Musée de l'Ours des Cavernes

 

Un important gisement d'ours des cavernes, Ursus spelaeus, a été découvert en 1988, lors d'une expédition spéléologique, dans une galerie du Granier à 1 700 m d'altitude. Des fouilles paléontologiques ont permis de mieux comprendre ce lieu d'hibernation des ours, où certains sont morts, notamment de jeunes individus.

Afin de définir l'environnement végétal et géologique, les conditions de vie des ours et leurs caractères génétiques, ainsi que la datation des ossements, différentes études ont été menées.

Ces ours, que l'on retrouve uniquement en Europe, ont fréquenté ce site pendant 21 000 ans, entre – 45 000 et – 24 000 ans, à une période où le climat tempéré était plus rigoureux qu'aujourd'hui. Leur alimentation était composée majoritairement de végétaux.

Changements climatiques et augmentation de la population humaine seraient à l'origine de la disparition de cette espèce à la fin de dernière glaciation (Würm).

 

...à l'histoire : la frontière Savoie / France.

 

Au Moyen Âge, le territoire des Entremonts est situé aux confins de deux États, le comté de Savoie et le Dauphiné, qui sera rattaché à la France en 1355. Les eaux du Guiers Vif en constituent la frontière, à partir de 1760 (Traité de Turin).

Suite à l'annexion de la Savoie à la France, en 1860, elles représentent la limite départementale entre l'Isère et la Savoie. Des bornes matérialisant cette frontière sont aujourd'hui préservées sur les Hauts de Chartreuse. Une trentaine, situées sur la limite départementale actuelle Isère/Savoie, sont visibles à l'Alpette de Chapareillan, à l'Alpette de la Dame et à l'Alpe. En pierre de taille (calcaire), elles portent les emblèmes de la France (fleur de lys) et de la Savoie (croix), ainsi que le chronogramme «822» et un numéro propre à chaque borne. Ces éléments sont parfois directement gravés sur la roche.

 

patrimoine2
Alcools Fromages Épicerie